De l'anatomie à l'enseignement du karaté

De l'anatomie à l'enseignement du karaté

Dans le cadre de ma formation pour l'obtention du Diplôme d'Instructeur Fédéral de karaté, j'avais rendez-vous hier avec les autres stagiaires pour une plongée en apnée dans le monde de l'anatomie et de la biomécanique.

Au programme tout ce qu'il y a à savoir sur l'appareil locomoteur : systèmes ostéo-articulaire, musculaire, nerveux, cardiaque et respiratoire. Ce fut très intéressant même si cela m'a valu un bon mal de tête suite à cette journée où au sein d'une même phrase, il était possible d'entendre les termes "facia", "myofibrilles", "sarcomère", actine", "myosine", "acéthylcholine", et "actomyosine" !!

Contraction musculaire

Toute cette théorie n'a bien sûr de sens que si elle est appliquée à l'enseignement du karaté ! Par exemple, même si cela semble évident, il est à noter qu'une surcharge d'entraînement est néfaste pour les enfants :

  • En effet, en raison de leur cartilage de conjugaison non suturé, leurs os présentent des faiblesses.
  • Ils sont également une cible de la maladie d'Osgood-schatter provoquant des excroissances osseuses.

Chose étonnante, nombre d'exercices couramment pratiqués dans les dojos présentent des risques et sont à proscrire ou à limiter : tourner ses genoux à l'échauffement, faire des abdos consistant à lever ses jambes à 10cm du sol, s'étirer le dos en basculant ses jambes par dessus la tête, etc.

Bref, ce fut une journée tout autant fatigante qu'instructive ! Maintenant, rendez-vous pour la prochaine session de formation le 21 novembre.

1 nov. 2015